Essais de choc

L’objectif des essais de choc est de déterminer la réaction d’éléments suite à des chocs: chocs de manutention, chocs d’atterrissage d’un avion, chocs pyrotechniques (séparations, découpes inter-étages), chocs accidentels (impacts).

Ces tests sont particulièrement poussés, au regard des risques matériels et humains encourus.

L’ensemble de la dynamique des chocs est pris en compte à travers des essais complets et intensifs, réalisés avec des moyens au sommet de la technologie et des bancs d’essai complets.

Au final, les tests d’impacts permettent de déterminer la résistance au choc de la structure globale, ou encore de contrôler les épaisseurs, mais aussi d’identifier la flexibilité des revêtements utilisés et l’état des surfaces a posteriori.

le-plus-pcb-headline

L’ACCOMPAGNEMENT

Nos ingénieurs-conseils vous accompagnent dans le choix des solutions de mesure garantissant la fiabilité de l’essai.

Chocs mécaniques

Il y a choc mécanique lorsqu’il existe une brusque variation de vitesse dans un système, et que cela crée des régimes transitoires dans le système considéré. Cela correspond en général à la survenue d’une collision entre deux corps.

Les principaux essais de chocs mécaniques sont ainsi les crash tests, et les mesures de chutes.

Les chocs mécaniques de type crash-test ou mesure de chute figurent parmi les principales applications.

Dans le cas du crash-test, le véhicule est projeté à une vitesse donnée sur un obstacle massif, puis immobilisé et soumis à un choc d’un mobile de masse déterminée. Le test vise à recréer les conditions d’une percussion et à mesurer les déformations de la structure, ainsi que les dommages occasionnés aux passagers.

Les principales applications

  • Crash tests
  • Mesures de chutes
  • Essais de chute
  • Crash tests
  • Essais de chute
  • Mesures d’impacts

Chocs pyrotechniques

Une réaction pyrotechnique est utilisée pour générer des chocs spécifiques : explosions, séparation d’étages de fusée par exemple. La mesure des chocs pyrotechniques doit alors être effectuée avec des capteurs spécifiques, supportant les accélérations de haute amplitude.

L’objectif des essais de chocs pyrotechniques est de caractériser des éléments d’un équipement, pour les sécuriser si besoin : des capteurs sont placés à proximité de la source détonante puis à différentes distances sur un équipement, afin d’étudier la propagation de l’onde et les niveaux de chocs.

Les accéléromètres de choc sont conçus pour supporter les accélérations de haute amplitude et pour mesurer les chocs pyrotechniques rencontrés, par exemple, lors de la séparation d’étages de fusée, ou encore dans les chocs générés par une explosion.

Les capteurs sont alors placés à proximité de la source détonante, puis à différentes distances, afin d’étudier la propagation de l’onde de choc et les niveaux de choc.

Cela permet de caractériser les éléments étudiés et de sécuriser par la suite, si besoins, les équipements.

Les principales applications

  • Séparation d’étages fusées
  • Chocs générés par une explosion